mercredi 30 avril 2014

Les animations du mois de mai

Samedi 17 mai à 10h30 Véronique accueillera les bébés lecteurs pour un tapis de lecture.
Les petits pourront ainsi entendre comptines, chansons et jeux de doigts autour du thème du jardin avec ce tapis prêté par la DLP de Bourges pour l'occasion.


Animation gratuite 
réservée aux adhérents de la bibliothèque. 
Sans inscription.



mardi 29 avril 2014

Atelier Manga: dessiner son Chibi!

Samedi 26 avril, nous accueillions David Dao Ngam, intervenant pour Quartier Japon. L'atelier consistait  à dessiner un Chibi, oui, oui un petit personnage avec une grosse tête et un petit corps!

Présentations par l'intervenant ©

Pour commencer, David nous a distribué une base, comme celle ci, que nous avons glissé sous notre feuille blanche.

Voici la base

C'est grâce à cette base que nous avons pu dessiner le menton, puis le nez, de gros yeux, les cils, les oreilles, la bouche, les sourcils et les cheveux.






Une fois notre crayonné terminé, nous avons repassé au feutre noir le contour.




Il ne nous reste plus qu'à colorier notre personnage. Pour cela, David nous a apporté toute sa panoplie de Promarkers (feutres double pointe à base d'alcool) qui laisse un aplat uniforme, bien mieux qu'un feutre classique.






Le résultat est vraiment stupéfiant!























Tous les participants sont repartis ravis! Si j'ai un conseil à vous donner, n'hésitez pas à vous rendre sur la page facebook de David Dao Ngam que je vous mets ici. Vous pourrez voir ses illustrations toutes plus sympas les unes que les autres!


jeudi 24 avril 2014

Création d'un Kamishibaï (1)

Cette année, la bibliothèque ainsi que deux classes de l'école Hugues Lapaire à Sancoins se sont associées pour créer un kamishibaï.
Ce petit théâtre japonais a été une vraie découverte pour les élèves. Grâce à l'album Le bonhomme Kamishibaï d'Allen Say, nous avons pu nous familiariser avec l'historique mais aussi avec le vocabulaire technique tel que le butaï, les planches...

Le bonhomme Kamishibaï d'Allen Say


La classe de madame Guillaux-Desender a travaillé sur la création de l'histoire. On ne pouvait pas rêver mieux que d'avoir une maîtresse, également auteure de romans.
Pour cette première étape, répartie sur plusieurs séances, il a fallu inventer les personnages.
En l'occurrence, comme personnage principal, nous avons un dragon.
Nos personnages secondaires sont: un rouge gorge, un esprit de Jade et un samouraï, mais je ne vous en dis pas plus!

Illustration d'un élève ©

Une fois nos personnages et nos lieux crées, nous avons rédigé notre récit (introduction, situation initiale, péripéties et dénouement).
Tout cela a pris beaucoup de temps mais les élèves se sont investis au maximum et le résultat est vraiment chouette.
Les deux classes se sont réunies à la bibliothèque pour "une passation de pouvoir".
Les élèves de madame Guillaux ont dévoilé leur histoire aux élèves de madame Tabari qui eux, vont avoir pour mission l'illustration.


Présentation par quelques élèves ©
La "passation de pouvoir" ©


Notre étape n°1 est terminée, suite au prochain épisode: l'illustration du kamishibaï.



mercredi 23 avril 2014

Heure du conte sur le thème de Pâques

Que des demoiselles pour cette heure du conte. 
Nous ouvrons la séance en discutant de la chasse aux oeufs qui a eu lieu le dimanche précédent. Des poules, oeufs et  autres lapins débusqués dans les jardins. Tout cela récolté dans de jolis paniers.
Vous l'aurez compris, Pâques sera le fil conducteur qui me permettra de lier les histoires entres elles.

35 minutes après, nous avons été émues par la découverte d'une vieille sorcière :

Le panier de Jean Leroy
ill. Matthieu Maudet
L'école des loisirs, coll : Mouche ; mars 2012

Nous avons découvert la véritable raison de la présence d’œufs en chocolat dans le jardin :


Joyeuses Pâques Pablo ! de Muriel Mossoux
Ed. du Bastberg ; 2003

Avons porté un intérêt tout scientifique à la poule :


Les sciences naturelles de Tatsu Nagata : La Poule
Seuil Jeunesse ; mars 2012

Conté et chanté l'histoire de poulets guerriers adolescents :

Les Poulets Guerriers raconté par Catherine Zarcate
ill : Elodie Balandras
Ed Syros, coll : Paroles de conteurs  ; avril 2011



mardi 22 avril 2014

Fanny Chiarello / Holden, mon frère

Parfois, lorsqu'on est en panne et que l'on veut un conseil de lecture, c'est vers nos collègues que l'on se tourne le plus aisément.
C'est ainsi que Stéphanie m'a mis dans les mains ce roman ado... Quelques heures après et 208 pages plus loin, je ne peux que la remercier de ce choix.

Pendant les vacances de février, Kévin Pouchin se retrouve à la porte de l'appartement familial et comme son meilleur ami n'est pas là, il n' a d'autre alternative que d'aller chercher un peu de chaleur dans le seul endroit en accès libre et chauffée, la bibliothèque !
Son intronisation dans ce monde feutré sera cependant un peu mouvementée car non seulement, il tombe nez à nez avec Laurie, pimbêche et première de la classe, mais aussi avec Irène, vieille dame tout à fait charmante, mais qui a une propension à utiliser sa canne pour régler ses différents avec ses pairs.

Entre ces trois là va naître une amitié indéfectible : Irène et Laurie se révéleront être des alliées précieuses dans la vie pas toujours  rose de Kévin.
De même,  Holden, personnage de l'attrape-coeurs, deviendra le double de papier de Kévin : grâce à lui, il peut affirmer petit à petit sa différence et ses choix.

Fanny Chiarello n'a pas l'ambition de nous marteler les bienfaits de la lecture sur les ados. Elle y  aborde plutôt avec subtilité et  beaucoup d'humour les caractères et les relations humaines. 
Car pris à part, les trois personnages principaux sont bourrés de clichés, mais ensemble, ils forment un trio attachant, chacun étant sans le savoir la béquille de l'autre. 
J'ai particulièrement apprécié le personnage d'Irène, sa personnalité tout feu tout flamme quand il s'agit de défendre les belles lettres, sa façon de conseiller avec un éclat de malice au coin de l’œil les premiers rendez-vous amoureux de deux ados aussi différents que le soleil et la lune, enfin sa fragilité subite lorsqu'elle est mise à terre par sa "fourbe de fille".
Le développement émotionnel de Kévin mérite également qu'on s'y arrête : le passage des portes d'entrée de la bibliothèque est le premier pas d'un voyage initiatique qui l’emmènera loin sur les chemins de l'amitié et de la connaissance. Les méandres de son périple reflètent à eux seuls la complexité intrinsèque d'un adolescent en quête de soi. Son amitié avec Irène reste un des plus beaux moments de ce roman même si on on peut pas s'empêcher de sourire lorsqu'il écorche allègrement les titres des romans que lui présente la vieille dame.

Enfin, le parallèle avec l'intrigue du roman de J.D Salinger est d'une incroyable pertinence.


Une lecture fraîche et divertissante qui fait tomber les barrières et les préjugés et qui incite à lire ou à relire les classiques américains des années 50.





jeudi 17 avril 2014

Bulle et Bob à l'école / Natalie TUAL

Demain c'est la rentrée. Tout est prêt pour Bulle et Bob. Les cartables sont au pied du lit et les habits bien pliés, attendent sur leur petite chaise.
Si ce n'est pas sa première rentrée pour Bob, pour Bulle c'est différent. Mais pour les deux cela reste l'aventure !


Ce livre cd est paru l'été dernier aux éditions Didier jeunesse dans la collection Polichinelle.

Pour écouter des extraits cliquez ici

Sur ce livre (le 4ème de la série), Gilles Belouin, Jean-Luc Chevalier (les musiciens), Natalie Tual (auteur et interprète) et Ilya Green (illustratrice) se sont associés pour raconter, sur des musiques originales, des histoires aux petits. 
A noter qu'à la fin de chaque livre de cette collection se trouve des idées de jeux et les partitions de certaines des chansons !

A la bibliothèque nous sommes fans du travail de Natalie Tual ! Vous pouvez donc y retrouver toutes les aventures de Bulle et Bob !

La dernière, qui vient de paraître et qui s'intitule Bulle et Bob au jardin se trouve dans notre commande. Il sera donc bientôt disponible dans les bacs.


mardi 15 avril 2014

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson



Allan Karlsson vit dans une maison de retraite en Suède. A la veille de ses cent ans, tout le monde s’affaire autour des préparatifs. Seulement notre centenaire n'est pas décidé a fêter son anniversaire dans cet endroit. Il décide donc de fuguer. S'engage alors un périple des plus rocambolesque. Alors qu'il arrive à la gare routière, le vieillard est interpellé par un jeune homme qui lui demande de lui garder sa valise afin qu'il puisse "se soulager". Seulement voilà, le bus d'Allan est prêt à partir et c'est avec cette valise, contenant 50 millions de couronnes, que le centenaire débute son aventure remplie d’embûches et de rencontres toutes plus farfelues les unes que les autres.

En parallèle, le lecteur est transporté dans la jeunesse d'Allan qui a vécu des situations et des rencontres toutes improbables. On apprendra qu'Allan a sauvé la vie de Franco, qu'il a déjeuné avec Staline mais aussi qu'il a découvert le secret de la bombe atomique... Tous ces événements ont laissé une trace dans l'histoire.

La couverture m'a amusé et en même temps, j'étais assez perplexe. Finalement, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman totalement déjanté. Les situations les plus improbables s’enchaînent les unes après les autres de façon incroyable. 
Un roman drôle à lire absolument!


Du même auteur: L’analphabète qui savait compter


mercredi 9 avril 2014

Le comte de Saint Germain




Publication adulte ou jeunesse ? Si les éditions Hurtebise l'ont classé dans leur rayon jeunesse, le roman ne porte pas mention de la fameuse loi de 1949.
Donc, je le rangerais en adulte avec une possibilité de lecture vers 14/15 ans.

Dans la veine des romans historiques comme la collection "Grands détectives" de 10/18, l'intrigue se situe au milieu du XVIIIème siècle, et voyage au gré des chapitres en Europe et en Asie.

1758, dans une pièce secrète du château de Chambord : deux hommes se rencontrent autour d'un creuset de fonderie. Sous les yeux intéressés du premier, le second va transmuter le plomb en or.
Cette opération n'est cependant pas le commencement de l'histoire puisque dès le 2nd chapitre, un flash back assez conséquent nous en apprend un peu plus sur l'identité des personnages. Le premier n'est autre que le Roi de France, et le second le Comte de Saint Germain. Louis XV, à l'occasion de leur première rencontre à Versailles s'est montré très intéressé par la personnalité du Comte, d'autant plus qu'il traîne derrière lui une réputation d'être mystérieux, insaisissable, et riche.
A partir de là, le mystère autour de la personnalité du Comte et de ses motivations s'épaississent.

Cependant, à l'issue de ce premier tome,  nous n'en saurons pas plus. Et c'est cela qui est très frustrant en tant que lecteur, car beaucoup de pistes sont soulevées, beaucoup de questionnements sont posés mais il ne ressort qu'un vague embrouillamini.
Ma lecture s'est également trouvée entravée par la périodicité des retours en arrière, et par l'apparition d'une dimension ésotérique.
Par contre, le roman a un style agréable et brosse un portrait réaliste de toutes les personnalités historiques de l'époque.



vendredi 4 avril 2014

This is a game / Nick Waterhouse

Ce morceau me fait battre la mesure avec un index maintenu en l'air assorti du jeu d'épaules de mes 20 ans !

Auteur compositeur et interprète, Nick Waterhouse nous vient de Californie. La vidéo qui suit est le clip de la chanson intitulée "This is a Game" sur l'album Holly sorti cette année.
Vous noterez le son et l'esthétisme des années 50/60 chez cet artiste marqué par la nouvelle vague du cinéma français.





mercredi 2 avril 2014

Le baiser du rasoir/ Daniel Polansky


Ce roman a reçu le Prix Imaginales 2012.

Formidable page-turner, ce roman est à mi-chemin entre la fantasy et le roman noir.

Dans les ruelles sordides de Basse Fosse règnent le crime et la terreur : ravagée par la peste, elle n'est plus que l'ombre d'elle-même, et sa salubrité actuelle ne tient qu'aux barrières érigées par le Héron, thaumaturge royal.
Connaissant tous les coins et recoins de la ville, Prévôt, ancien soldat et ancien agent spécial traîne ses guêtres, de trafic en règlement de comptes. Assez respecté par ses pairs, il s'est fait une place honorable dans le monde souterrain de la pègre et a installé son quartier général dans une auberge tenue par son ancien compagnon d'armes et sa femme.
Menant jusque là une vie assez tranquille en dépit de quelques anicroches de territoire, il est cependant rappelé par son passé lorsqu'il bute sur un cadavre d'enfant. Suspect désigné, il est  mystérieusement libéré grâce à l'intervention du Vieux, chef tout puissant des opérations spéciales, qui lui met le marché en main : soit il trouve le coupable dans un délai de 7 jours, soit il se retrouve enfermé et exécuté pour le meurtre des enfants.
Prévôt, qui n'est pas dupe de la situation, se retrouve alors propulsé au cœur d'un maelstrom nauséabond : en effet, il découvre avec effroi, sur toutes les scènes de crime que ce n'est pas la première fois qu'il côtoie ce genre d'abomination.
De faux semblants en chausse trappe, Prévôt va avoir fort à faire pour remonter au meurtrier et pour rester en vie.

Pour son premier roman, Daniel Polansky, sait tirer assez subtilement toutes les ficelles du genre. 
L'auteur donne au lecteur le temps d'avancer au même rythme que Prévôt. D'ailleurs, l'intrigue est servie par ce personnage principal bien campé et par les seconds rôles qui sont autant d'aides ou d'adversaires, œuvrant au grand jour ou à l'ombre. 
Chaque chapitre nous permet également de connaître un peu plus l'histoire passée du héros et de la ville.

Un bon moment de lecture qui change des séries fleuves dont la fantasy a coutume de  nous abreuver.



Si vous aimez ce genre de héros, je vous conseille :

- Robert Griffith/ L'appel du coucou
- Dashiell Hammett / Le faucon  de Malte
- Raymond Chandler / Le grand sommeil

mardi 1 avril 2014

Sur ta tombe / Ken BRUEN

C'est le premier livre que je lis de cet auteur irlandais. Le sous titre "une enquête de Jack Taylor" ne pouvait donc pas du tout me parler.

Je peux vous dire que c'est noir, cynique, que le personnage de Jack Taylor est un homme dangereux qu'il vaut mieux compter parmi ses amis...


L'intrigue se passe à Galway.
Une bande composée de 4 garçons et une fille, surnommée "la stèle" a décidé de nettoyer la ville de leurs parias (handicapées, alcooliques, droguées, SDF...).
Jack qui abuse de toutes les substances qui lui permettent l'oubli, est en bonne position sur la liste. Agressé et deux de ses proches menacés, Jack va se déchaîner. 

Noir et intense. Truffé de références littéraires et musicales. Des dialogues incisifs, des personnages forts et troublés. 
Un très bon polar où l'odeur du sang se mêle aux arômes de whisky tourbé.