mardi 6 décembre 2016

Kinderzimmer de Valentine Goby

Lors d'une intervention en classe pour témoigner sur la déportation, Suzanne/ Mila se met tout à coup à douter : à quel moment a-t-elle su qu'elle et ses compagnons d'infortune arrivaient au camp de Ravensbrück ? 
Afin de répondre à cette question, qui paraissait si simple dans la bouche de la jeune lycéenne, Suzanne/ Mila remonte le temps de ses souvenir à ce matin de mi-avril 1944, déroule le fil pour une véritable plongée en enfer. 
Car ce qu'elle découvre et ce qu'elle va vivre est innommable et le restera comme pour beaucoup de rescapés car "ce qu'elle a vu, entendu, ils ne veulent pas le voir, pas l'entendre".


La lecture de ce roman est comme tomber à l'eau en ne sachant pas nager : on se débat, encore et encore, on retient sa respiration pour ne pas noyer tout en avançant vers la sécurité du rivage. En se mettant au même niveau que Suzanne/Mila, le lecteur prend sa place, vit les brimades et les petites victoires, se noie  en même temps dans son désespoir et reprend en même temps espoir.

La force de ce roman est de laisser une image rétinienne persistante longtemps après avoir refermé la dernière page : c'est ainsi que l'ombre de Suzanne/Mila et des milliers de femmes demeure ancrée en nous. 

Valentine Goby démontre encore qu'elle est une grande auteure contemporaine.


D'autres romans/ témoignages ayant le même thème :
- Patrick Modiano / Dora Bruder
- Daniel Mendelsohn / Les disparus
- Primo Levy / Si c'est un homme
- Elie Wiesel / La nuit

Pour les plus jeunes
- Claude Gutman / La maison vide
- Malka Ferdjoukh / Taille 42
- Judith Kerr / Quand Hitler s'empara du lapin rose

D'autres romans de Valentine Goby
- Un paquebot dans les étoiles
- La note sensible
- Banquises

Pour les curieux :
- Samedi 14 janvier 2017, pendant le comité de lecture, des extraits des oeuvres de Valentine Goby seront lus par l'association des amis de la librairie de Saint Amand
- Samedi 21 janvier 2017, l'auteure sera en dédicace à la librairie "Sur les chemins du livre"à Saint Amand Montrond

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire