vendredi 29 novembre 2013

Histoires de Noël

Samedi 14 décembre  sera la journée consacrée aux histoires et chansons de Noël !



Le matin c'est pour les petits !
A 10h30, les enfants inscrits, entre 2 et 4 ans sont attendus dans la salle du conte où Emilie et moi les accueillerons pour une histoire et des chansons autour du sapin.

Pendant l'animation nous décorerons le sapin ensemble !


L'après midi c'est Véronique qui accueillera les plus grands (à partir de 5 ans) pour un théâtre d'ombres autour d'un conte traditionnel
C'est à 15h30 et comme pour le matin, il faut s'inscrire au préalable.

Reconnaissez vous ce conte ?

dimanche 24 novembre 2013

Demain j'arrête/ Gilles Legardinier


Demain j'arrête est l'histoire mouvementée et complètement déjantée de Juliette Tournelle.
A l'aube de ses 30 ans, cette jeune célibataire, va voir son univers et son quotidien totalement chamboulé à cause d'un nom, Ric Patatras, son nouveau voisin.
Bien décidée d'en savoir plus, elle se retrouve dans des situations plus hasardeuses les unes que les autres. Mais elle peut toujours compter sur ses amies toutes un peu fofolles, son ami d'enfance, et sa nouvelle patronne pour remettre de l'ordre dans tout çà.



Tour à tour raide dingue amoureuse, conspiratrice en chef, ou jeune fille au grand cœur, Juliette nous fait tourner la tête en nous insufflant une bonne dose d'optimisme.
A l'invraisemblance de certaines situations (vous êtes-vous une fois coincé la main dans la boite aux lettres du voisin pour découvrir son identité ? ), répondent des moments emprunts de gentillesse et de générosité (les visites hebdomadaires à la vieille dame du dessus).

C'est ainsi, qu'après avoir refermé les 400 pages de ce roman, vous vous direz "oh ! non, pas déjà !".
De même, vous découvrirez quel est le point commun entre un chat et un bonnet péruvien...

Du même auteur, vous trouverez à la bibliothèque : Complètement cramé ! et L'exil des anges.

Sur le même mode, vous pouvez aller regarder du côté de :  
  • Les fabuleuses aventures d'un indien malchanceux qui devint milliardaire 
  • Quatre soeurs
  • Sors de ce corps William.

samedi 23 novembre 2013

3 femmes et un fantôme/ Roddy Doyle

Emer est désormais une vieille femme. A plus de 80 ans, elle est à l'hôpital, attendant sa dernière heure. Apparemment sereine, elle est inquiète tout au fond d'elle.
Au même moment, à un autre bout de la ville, Mary, sa petite fille fait la rencontre de Taney, une jeune femme habillé avec une robe démodée. Elle la présente à sa mère, qui a un sacré choc en entendant le prénom de la nouvelle venue.
En effet, il s'avère que Taney est le fantôme de la mère d'Emer, morte de la grippe lorsque celle-ci avait trois ans. Et depuis, elle veille sur elle et veut être là au moment fatidique.
C'est ainsi que pour apaiser l'angoisse d'Emer, toutes les quatre se retrouvent sur les routes d'Irlande, à la recherche du passé oublié ou celé.


Loin d'être une histoire sur la mort, c'est une histoire de vie que nous livre ici Roddy Doyle. De l'Irlande de ces romans, on retrouve la simplicité de ses personnages, l'environnement. La rencontre entre les différentes générations de femmes conduit immédiatement à une sorte d'empathie. On peut pleurer sur le sort de Taney, morte si jeune, sur celui d'Emer, qui a vécu avec le poids de l'absence comme une culpabilité, mais on rit aux remarques impertinentes de la petite fille qui ne se laisse pas démonter par le fantôme, à la façon dont Scarlett organise la "fugue" de sa mère.
 

En conclusion, c'est un beau roman sur la transmission et les souvenirs.


Sur le même thème, vous pouvez lire "Juste avant" de Fanny Saintenoy


mardi 19 novembre 2013

En décembre à la bibliothèque !

Le mois prochain, à la bibliothèque intercommunale, 
l'équipe a prévu de nombreux rendez-vous !

Des histoires comme tous les ans (post à venir)
mais aussi des ateliers de travaux manuels !!!


Mercredi 4 décembre à 10h30 c'est Emilie qui accueillera les enfants entre 4 et 5 ans pour la liste au Père Noël. Les enfants inscrits pourront, avec l'aide d'un parent préparer leur liste pour ensuite l'envoyer... au pôle nord.


A destination des jeunes à partir de 7 ans :

Samedi 7 décembre nous confectionnerons sapins et flocons en papier découpé à 14h .

Mercredi 11 décembre à 14h réalisation d'une carte pop-up de Noël.

Mercredi 18 décembre à 14 h nous proposons un atelier d'origami. Les jeunes pourront ainsi, par simple pliage, réaliser un Père Noël.

Et enfin, le dernier atelier est programmé le samedi 21 décembre à 10h30. Nous réaliserons des guirlandes de papier.


Toutes ses activités sont sur inscriptions.
Gratuites, elles sont réservées aux adhérents
 et le matériel est fourni 
par  la bibliothèque intercommunale.

lundi 18 novembre 2013

Erik Truffaz à la trompette, Enki Bilal à l'illustration


La semaine dernière, au festival D'Jazz, le trompettiste Erik Truffaz s'était associé à Enki Bilal, auteur de BD de renommée mondiale, pour un concert assez particulier.

A partir des illustrations originales projetées sur grand écran, le musicien a composé des musiques étonnantes, épaulé dans son exercice par un merveilleux percussionniste, Dominique Mahut et par le compositeur non moins célèbre de samples électroniques, Murcof.

Les spectateurs ont assisté là à une formidable rencontre, très spéciale dans sa conception.


Ici, un extrait d'un des concerts :




 A la bibliothèque, vous pourrez retrouver les BD d'Enki Bilal et quelques CD d'Erik Tuffaz.

jeudi 14 novembre 2013

Prix Marguerite Audoux (2013-VI) / J'ai pas choisi de Fanny Abadie


Faustine est lycéenne.
Elle aime les mots par dessus-tout. Elle aime les écrire, les ciseler, les faire sonner ; les dire le cas échéant dans des slams.
Elle aime également la musique, qu'elle découvre sous la houlette de son beau-père, ingénieur du son et passionné de musique.
Enfin, elle  aime Johan, mais n'ose pas le lui dire.
Alors qu'elle se morfond, sa route croise celle de Niilam, une jeune femme flamboyante et mystérieuse, qui lui propose un pacte étrange : ses mots contre son amour.
Devant ce choix cornélien, Faustine hésitera beaucoup mais finira par "signer" le contrat avec Niilam. Mais, elle réveillera également les démons qui sommeillent en elle.


C'est un roman très court, qui se lit facilement car il est bien rythmé avec un style agréable. La psychologie des personnages est intéressante car on ressent leurs doutes et leurs incertitudes, liés au passage à l'âge adulte et leurs questionnements par rapport à l'accomplissement de soi.
J'ai trouvé judicieux de la part de l'auteur d'incarner les désirs et les rêves des protagonistes dans le corps d'un personnage. L'intervention de cet élément fantastique au cœur de l'histoire permet de faire varier rapidement l'atmosphère, comme l'humeur changeante des ados.
Le seul bémol que j'apporterai à ce roman est la description de la bibliothèque et des bibliothécaires par l'auteur que je trouve un peu surannée. Toutefois, ce défaut n'entache en rien la valeur du récit.
En conclusion,  le mythe de Faust repris de belle façon.


mercredi 6 novembre 2013

Vendredi 15 novembre- Dédicace à la bibliothèque




Vendredi 15 novembre, de 17h à 18h30, la bibliothèque reçoit Mr Jacques Desender en dédicace pour son ouvrage « Promesses ».






Son roman retrace la vie de son grand-père, Jules Desender, flamand de naissance et berrichon d’adoption. 

« En 1914, et devant l’avancée de l’armée allemande qui est en train d’envahir sa Flandre natale, un jeune belge va atterrir en Berry en tant que réfugié. Il parviendra à se faire enrôler dans l’armée belge en 1915. Sur le front du côté d’Ypres et Dixmude, il combattra plus de 36 mois contre l’ogre allemand pour retrouver la liberté. Blessé et gazé, il reviendra en convalescence dans les mêmes lieux qui l’avaient accueilli trois ans plus tôt. Là, il découvrira l’Amour d’une jeune berrichonne à qui il fera la promesse de revenir pour l’épouser une fois la guerre terminée. La barrière de la langue volera en éclat devant ce coup de foudre…Plus tard, bien plus tard, une promesse lui sera faite par son petit-fils, l’auteur. »

Les bibliothécaires proposeront également  une lecture de quelques extraits sélectionnés par l’auteur à 18 heures.

lundi 4 novembre 2013

Prix Marguerite Audoux (2013-VI) / Bacha Posh de Charlotte Erlith

 A 15 ans,  Farrukh est le barreur d'une équipe d'aviron. Son rêve est de la voir accéder aux prochains Jeux Olympiques. Immense défi d'autant plus que ce serait la première fois qu'une équipe afghane parviendrait à se hisser à ce niveau.
Pour mettre toutes les chances de son côté, Farrukh se bat pour obtenir une nouvelle embarcation plus moderne.
Mais Farrukh est également une Bacha Posh : une fille travestie en garçon le temps de sa petite enfance.
Elle n'est pas vraiment consciente de cette épée de Damoclès qui pèse sur ses épaules jusqu'au moment où victime de cette ancienne tradition, elle doit redevenir fille alors qu'elle a goûté la liberté.
Le plus dur sera de voir ses proches se détourner d'elle et notamment son père, avec qui elle passait beaucoup de temps à parler littérature, et son meilleur ami, avec qui elle partageait ses jeux.

Ce roman est très émouvant dans sa lecture. Jusqu'au bout, le lecteur espère un retournement de situation, un coup de chance pour que Farrukh puisse enfin vivre sa passion et libéré du joug masculin. Mais les occasions qui se présentent tournent court car personne ne la soutient : ni sa mère, ni ses soeurs, et suprêmes trahisons, ni son père et son meilleur ami.

Roman très dur, où il n'y a aucun espoir pour Farrukh, et au delà d'elle, pour toutes ces filles qui ont été travesties pour les besoins d'une société patriarcale : au moment de leur puberté, elles seront enfermées, coûte que coûte, niées dans leur intelligence, et dans leur existence.

Que dire également de la question d'identité ? Car, si pendant 7 ans, Farrukh a vécu en garçon, son corps n'en reste pas moins celui d'une fille. Le plus cruel est que  toute la maison le sait mais tous se voilent les yeux car cette situation est confortable. Et lorsqu'elle sera obligé d'abandonner son statut de Bacha Posh, elle n'aura aucun réconfort ; elle devra faire comme ci tout ceci n'avait été qu'une parenthèse rêvée.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter une interview de l'auteur ici