dimanche 25 décembre 2016

Bots / Aurélien Ducoudray


Gros coup de coeur pour cette BD, qui sans l'air de rien, est une critique un brin moqueuse de  notre société en train de s'automatiser à outrance. En plus, elle est bourrée de clins d’œil et de références à notre histoire et à notre culture.

L'histoire est digne des pires armageddon : imaginez une terre sans humain, où les robots sont devenus surpuissants depuis que les hommes leur ont confié la guerre.
Rip-R est un robot réparateur attaché à un robot de combat, le war-hol ; le seul hic est que ce dernier fuit comme la peste toutes les batailles. Après un bug système, nos compères vont découvrir que le redoutable guerrier abrite en son sein une drôle de petite créature rose, sans port de connexion externe hormis un petit bouton sur le ventre.
Poursuivis et traqués par l'armée, les robots vont chercher à comprendre non seulement le fonctionnement étrange de cette petite chose, mais aussi, pourquoi il a été abrité dans une machine.
C'est le début alors de folles aventures menées tambour battant où les rencontres avec des robots plus ou moins conciliants s’entremêlent de visites dans les quartiers chauds des robots.

C'est un récit très drôle et bien enlevé qui permet de passer un bon moment en compagnie de 3  tas de ferraille et de leur petit passager clandestin.

Si l'histoire peut être lue par les plus jeunes, seuls les plus grands et les adultes apprécieront les références à la science fiction des années 70 et au détournement des références pop et geek.

Enfin, on ne peut pas s'empêcher de penser à Wall-E des studios Pixar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire