mercredi 29 février 2012

Futurs possibles

Si la fantasy nous entraîne dans des mondes merveilleux où magie et féerie se côtoient, il n'en est pas de même dans les romans de science-fiction.
La plupart nous plongent dans des mondes post-apocalyptiques, où la nature a été mise à mal et surtout, où l'être humain est fiché, contrôlé et surveillé.

Les deux romans présentés ici en sont une belle illustration. Le premier est considéré comme un incontournable de la littérature de jeunesse (publié pour la première fois en 1994) ; le second vient d'être publié en 2011. Tous les deux nous dépeignent un monde sans souvenirs ni émotions mais où un gamin devient le grain de sable qui enraye la machine.

Le passeur/ Lois Lowry

Dans un monde futuriste, Jonas, 12 ans est à quelques jours de la Cérémonie de Passage. Présidée par le conseil des sages, celle-ci permet de définir sa future affectation dans la société. Toutefois, contrairement à ses espérances, il devient l'apprenti du  Passeur, un des personnages les plus importants mais également le plus mystérieux car détenteur du Savoir.C'est ainsi qu'il partage tout son savoir et surtout tous ses souvenirs. Mais s'il est d'abord curieux et avide d'apprendre, Jonas s'apercevra vite des failles de cette société : d'apparence proprette et lisse, elle apparaît bientôt à ses yeux comme une monstruosité qui broie sans scrupule les plus faibles et qui entretient les illusions des autres.
Bien vite, la charge qui pèse sur ces épaules devient trop lourde. Hésitant tout de même à partir, Jonas décide d'utiliser son libre arbitre pour s'enfuir de cette prison dorée lorsqu'il sera confronté à "l'élargissement" du petit Gabriel.



Le tourneur de page / Muriel Zurcher

Sous la Bulhavre, le monde est régi par 10000 règles édictées par le Tourneur de Page. Alkan, 12 ans est un garçon intrépide et décide un jour d'enfreindre la loi en fabriquant une planche à roulettes. Dévalant une colline à toute allure, il fonce dans une femme, qui s'avère être une personne âgée, ce qui est inconcevable dans ce monde. Et pire que tout, il casse la sphère greffée à son nombril. A partir de ce moment là, il va être le seul témoin de choses étranges comme la substitution du mari de sa voisine. C'est au moment où la police vient enlever son frère et assigner une nouvelle famille à ses parents qu'il prend peur et qu'il s'enfuit de l'autre côté du dôme pour rechercher l'aide de cette vieille femme.



Sans être aussi glaçants que leurs homologues pour adultes, ces romans analysent avec beaucoup de profondeur et de lucidité ce qu'un monde sans libertés ou sans mémoire pourrait être.

D'autres titres :
- Lois Lowry / L'élue
- Guillaume Gueraud / La brigade de l'oeil
- Ray Bradbury / Fahrenheit 451
- Georges Orwell / 1984

samedi 25 février 2012

Accueil de classe / Atelier Philo

Les accueils de classe nous permettent de faire découvrir  nos fonds.
Cela faisait un moment que j'avais envie d'utiliser les documentaires d'initiation à la philosophie (qui sont si peu empruntés ! ) et l'occasion m'a été donnée, par une enseignante de CM1/CM2 que le projet intéressait, de préparer une séance.

Après réflexion je décide de commencer avec un personnage qu'on ne peut dissocier de sa lanterne : Diogène. En réserve je trouve un petit livre classé en conte :

La Lanterne de Diogène ; F. Kérisel et F. Mansot 

L'histoire est courte. 
Elle pose les fondamentaux des idées de Diogène. 
Le livre est construit sous forme de dialogues donc très vivant et les questions posées au fil du texte permettent d'approfondir la réflexion ou d'orienter les élèves pour cette première séance.




Le jour de la séance, nous nous installons en rond et j'explique que nous allons philosopher donc réfléchir, se poser des questions. Chacun prend la parole comme il le souhaite je précise que c'est un échange entre eux.
Je commence la lecture du livre et m'arrête aux moments clés. Le départ est timide mais ils prennent la parole. Sont abordés le désir de possession, la liberté, le libre arbitre...

Pour la séance prochaine, c'est eux qui donnent des thèmes : l'amitié, la mort, la pauvreté, le bien / le mal, l'art etc. Je les note sur des petits papiers et nous tirerons au sort lors de la prochaine séance. Au préalable, j'aurai pris soin de préparer des textes courts, des citations qui se rapportent à chacun des thèmes proposés pour avoir matière à discussion.

vendredi 24 février 2012

1000 lectures d'hiver à la bibliothèque




Pour la deuxième année consécutive, la bibliothèque intercommunale accueillera dans ses murs les 1000 lectures d’hiver.
Initiée par Livre au Centre, cette manifestation fait le pari de réunir les lecteurs et des auteurs vivants français ou étrangers autour d’extraits choisis.




Mardi 6 mars à 18 heures, ce sera au tour de François Forêt de lire des passages d’Un homme de Philip Roth.


Récompensé par de nombreux prix dont le Prix Pulitzer en 1998 et le Man Booker International Prize en 2011, l’auteur n’a de cesse de revenir sur ces thèmes de prédilection : la constitution de l’identité américaine et la vulnérabilité de l’homme.
Sans dévoiler l’intrigue , ce roman dont «le corps est le paysage », met en scène un homme qui se retrouve face à la maladie et à la défaillance du corps.




La lecture sera suivie d’une après lecture où vous pourrez échanger vos impressions avec l’assemblée et partager un moment gourmand.

Renseignements et inscriptions par téléphone au 02.48.77.50.71 ou par mail à l’adresse suivante bib.cdc3p@gmail.com